Abarka

La Dame d'Aketegi

Sierra d'AralarA la ferme lthurriotz de Mufiloa vivait un couple qui avait une fille très désobéissante, dont l'occupation la plus importante était de peigner sa longue et belle chevelure ce qui l'empêchait de réaliser les tâches dont elle était chargée,
Un certain jour, sa mère l'envoya à la fontaine pour chercher de l'eau. A ce moment précis èclata un fort orage qui fut l'occasion pour la jeune fille de refuser le service. Sa mère déjà fatiguée à force de reprocher sa conduite à sa fille lui dit :
"- Eh bien, que les éclairs t'emportent !"

A cet instant la jeune fille fut enlevée et disparut de la vue de sa mère. Presque au même instant, un berger qui faisait paître son troupeau près de la grotte de Aketegi, vit entrer dans la grotte avec un grand bruit, un mystérieux fantôme humain dont tout le corps lançait des appels.
On croit qu'il s'agit de cette fameuse jeune fille reniée par sa mère et qui depuis habite cette lugubre caverne. Il est fréquent de la voir passer en direction de Aralar et de Anboto sous l'aspect d'une faux de feu.

On raconte à Cegama que si quelqu'un l'appelle en disant trois fois "Aketigiko Dama !" elle vient se placer au dessus de sa tête.

On dit également que à Aketegi, Mari fait la lessive les mercredis et cuit le pain les vendredis. Quand elle est occupée à ces tâches un petit nuage blanc fait son apparition au dessus de la grotte.

Bibliographie : Légendes et Récits populaires du Pays Basque -
Jean-François CERQUAND - Editions Aubéron
Dictionnaire Illustré de la Mythologie Basque -
José Miguel de BARANDIARAN, traduit et annoté par Michel Duvert - Editions ELKAR
Extraits issus d'un travail de recherche de l'association LAUBURRU. Michel
DUVERT - Claude LABAT - LAUBURU BP 314 64103 BAYONNE cédex

     Précédente