Abarka

Herri Urrats

En 1984, constatant la disparition progressive de la langue basque et le manque d'intervention des pouvoirs publics, une poignée de parents d'élèves de Seaska (Fédération des écoles en langue basque) décident d'organiser un rassemblement à Saint-Pée-sur-Nivelle. Le pari est osé. Mais d'année en année, Herri Urrats (traduction littérale: le pas du peuple) deviendra un rendez-vous incontournable pour tous les défenseurs de l'Euskara, la langue basque.

La formule est simple. Les gens viennent se promener autour du lac et déboursent une somme forfaitaire pour parcourir un ou plusieurs tours. Ils peuvent marcher à titre personnel ou représenter une entreprise, une coopérative ou encore une association. Les stands sont nombreux où l'on peut se restaurer, manger ou boire tout en sachant que les bénéfices de cette journée vont directement dans les caisses de Seaska. Le circuit autour du lac est divisé en plusieurs aires représentant chacune les sept provinces basques.

De nombreuses animations y sont proposées notamment des concerts. Les artistes se déplacent gratuitement à cette occasion. Mais on y donne également des représentations théâtrales. Ou encore des cours de danses, des démonstrations de force basque; sans parler des ventes de livres, de disques ou les nombreuses expositions artisanales qui s'y tiennent. Les enfants ont également leur espace dans cette immense fête populaire.
Les bénéfices recueillis depuis près de vingt ans ont permis l'ouverture et la construction de nouveaux centres ou la réhabilitation des ikastola (école en langue basque).

Seaska est aujourd'hui composée de 18 écoles primaires, de 3 collèges et d'un lycée. Ces centres d'enseignement sont implantés à Cambo, à Ciboure, à Saint Just-Ibarre, à Saint-Palais à Chéraute...

En 1969, une seule ikastola existait et 8 élèves seulement y étaient inscrits. Aujourd'hui, il existe 23 ikastola en Pays Basque Nord. Elles abritent au total 1851 élèves. C'est dire le chemin parcouru. Herri Urrats a lieu traditionnellement en mai. Plusieurs milliers de personnes ont l'habitude de s'y rendre. Les participants viennent de d'un peu partout, y compris du Pays Basque espagnol. L'an dernier, en 2002, le chiffre de visiteurs a été estimé à 60.000.

Tiré de l'Almanach du basque 2003 - Éditions Reflets du Terroir

     Précédente